Chronologie historique de l’Abbaye de Léoncel

Histoire  Chronologie Historique de l’Abbaye de Léoncel

  • 1137 : Fondation de l’abbaye par 12 moines venus de l’abbaye de Bonnevaux, près de Vienne.
  • 1150 environ : Commencement des travaux de construction de l’abbatiale
  • 1188 : Consécration de la première église
  • 1194 : Charte d’union avec le prieuré cénobite de La Part-Dieu à Chatuzange qui aboutit à la formation d’une abbaye dichotomique, entretenant des moines dans deux lieux de culte différents suivant les saisons.
    En hiver la vie monastique se replie sur la Part-Dieu, dans la plaine, et en été la vie revient à Léoncel.
  • 1200 – 1230 : Reconstruction de la nef actuelle, plus haute et avec 2 bas-côtés.
  • XIIIème siècle : Apogée de la puissance temporelle et spirituelle de Léoncel : Jusqu’à 20 moines de chœur et 30 convers exploitant un immense domaine en montagne et en plaine, grâce au système des granges.
  • XIVème siècle : Crise économique et démographique (guerre de Cent Ans et épidémies de peste) en Europe.
    Arrêt du recrutement des convers. Les terres sont alors louées aux paysans locaux. Mais ces terres, du fait de la topographie montagneuse, sont difficiles à cultiver et n’ont qu’une faible valeur locative.
  • 1389 : Guerre de Cent Ans.
    Raymond de Turenne ravage l’abbaye. Le cloître du XIIe, les bâtiments abbatiaux sont tous détruits, à l’exception de la première salle du bâtiment des moines (l’armarium), et de l’abbatiale qui est épargnée. Les moines doivent se replier sur Romans.
  • XVème siècle : Construction du cloître Renaissance.
    Renouveau de la vie conventuelle, bientôt interrompu par les Guerres de Religion.
  • 1568 : Nouveau pillage : les absidioles sont rasées, le réfectoire incendié.
  • 1681 : Instauration de la Commende qui fut pour Léoncel une catastrophe spirituelle. Les moines n’élisent plus leur abbé mais sont gouvernés par un prieur claustral nommé par le Père Abbé de Cîteaux, qui ne peut s’opposer aux vues de l’abbé commendataire, nommé par le Roi.
  • 1697 : Partage des revenus entre les moines et l’abbé. Ce dernier garde la plupart des bonnes terres de la plaine de Valence, sauf les terres du Cognier qui demeurent, avec les terres de la montagne, dans le domaine de l’abbaye.
  • 1730 : Modification de la façade occidentale de l’église pour les besoins du service env. paroissial : le portail central est élargi et les portails latéraux fermés. D’autres travaux sont entrepris : réfection de la coupole avec élargissement de l’oculus, pose de contreforts contre le mur gouttereau Nord. Enfin un bâtiment d’habitation, de style néoclassique, est construit en parallèle de l’église au sud.
  • 1750 environ : Un projet de transfert du monastère vers l’abbaye de La Part-Dieu échoue en raison de l’opposition des abbés commendataires.
  • 1757 – 1777 : Nouveau départ de la communauté qui se réfugie à Montélier, dans la plaine.
  • 1780 environ : Nombreuses attaques de paysans contre le monastère.
  • 1790 : Révolution : dissolution de l’abbaye et expulsion des derniers moines. L’abbatiale devient église paroissiale, ce qui la préserve de la destruction.
  • 1840 environ : L’église est classée Monument Historique par Prosper Mérimée.
  • 1950 environ : Destruction de l’aile méridionale du XVIIIe siècle.
  • 1974 : Création de l’Association des Amis de Léoncel dont l’un des principaux buts est la réhabilitation et l’entretien du bâtiment.
  • Depuis 1975 : Travaux d’entretien : clocher et toitures.

***

Offices

Accueil

Ce contenu a été publié dans Histoire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *